Sep
27

Les peelings dépigmentants

Les taches du visage sont des zones d’hyperpigmentation de la peau qui devient plus foncée sur certaines zones. Les causes de cette hyperpigmention sont variables :

– le melasma est lié aux désordres hormonaux de la grossesse (masque de grossesse) ou aux traitements hormonaux (pilules…) ;

-le lentigo actinique ou sénile (tâches de vieillesse), lié à l’âge est aggravé par l’exposition solaire ;

-les tâches post-inflammatoires secondaires à une « irritation » cutanée (acné, frottement, brulure, peeling…);

-les tâches sur écchymose exposée aux UV, classiques suites à un traumatisme ou à une chirurgie (des paupières par exemple).

peeling dépigmentant

Ces tâches sont toujours difficiles à traiter d’autant  que la moindre exposition aux UV du soleil va stimuler la pigmentation.

La solution de traitement la plus efficace est le peeling dépigmentant. Ce geste se pratique au cabinet et consiste en la réalisation d’un peeling spécifique sur les zones à traiter (visage, cou, décolleté). Une crème dépigmentante est ensuite appliquée puis une séance de LED qui potentialise l’action dépigmentante termine l’opération. La crème dépigmentante doit être appliquée chaque soir. Un deuxième peeling identique au premier est souvent nécessaire trois semaines plus tard.

Ce peeling est incontestablement le traitement le plus indiqué pour tous les problèmes de pigmentation ou de défaut d’homogénéité du teint. C’est également ce type de peeling que l’on utilisera à visée réjuvénative sur les peaux métisses ou noires. Par contre l’éviction solaire et une protection d’indice élevé sur les zones tâchées est impérative pour un résultat pérène.

Sep
20

Epilation laser Lyon

Le cabinet possède le laser Alexandrite depuis maintenant 18 mois. Nous avons donc traité un large éventail de patient et nous pouvons à ce jour faire un bilan.
Nous avions déjà abordé le sujet dans un autre article, cependant certaines idées reçues ont bien du mal à être effacées et certaines rumeurs concernant cet appareil et ce protocole persistent. Nous allons donc aborder quelques points qui reviennent fréquemment.
LES CONSEILS PRE ET POST LASER
Beaucoup de patient ne sont pas informés correctement sur les contre indications à respecter lors de l’usage du laser. Nous insistons donc beaucoup, et ce, à chaque séance, sur les conseils pré et post épilation (traitement photo sensibilisant, éviction solaire, grossesse, …) Une bonne connaissance de ces informations est primordiale au bon déroulé des séances.
Le rasage demandé avant toutes les séances est lui aussi très important. En effet, pratiquer le laser sur un poil long provoque un risque de brûlure. Le soin est plus douloureux et peut laisser des cicatrices, il est donc obligatoire (sauf cas particulier) de se raser 24 à 48h avant la séance.
LA DOULEUR
La douleur provoquée par le laser est ressentie de manière très différente selon les patients. La 1ère séance permet donc de juger celle-ci et de prévoir ou non de la crème anesthésiante pour les fois suivantes. L’application de cette crème se fait une heure avant le soin, elle est fastidieuse mais permet de réduire fortement la sensation douloureuse. Dans tous les cas, nous n’hésitons pas à prendre notre temps durant la séance si cela est nécessaire au confort de nos patients.
LA DUREE DU TRAITEMENT
La durée dépend de plusieurs critères (phototype, zone du corps). Il faut en moyenne 5 séances espacées de 5 semaines. Cependant sur certaines personnes (peaux mates, poils clairs, hommes,…) il faut envisager plus de séance. De plus, le corps réagit de façon différente d’une personne à l’autre, il est donc difficile de prévoir à l’avance combien de séances seront nécessaires.
LES RESULTATS
Au fur et à mesure des séances, le nombre de poils va diminuer. Cependant il n’est pas rare que les poils disparaissent par zone. Ceci donne parfois l’impression que la praticienne n’est pas passée partout, ce qui est faux. Lors de la séance un quadrillage est effectué ce qui permet de n’oublier aucune zone. En réalité le laser ne cible que les poils qui sont en phase de croissance. Si certains d’entre eux sont regroupés en même phase, des zones seront rapidement glabres alors que d’autres ne seront traitées radicalement qu’au cours des séances suivantes.
En somme, les patients qui suivent ce traitement sont largement satisfaits des résultats et reviennent nous voir très souvent pour traiter de nouvelles zones ou pour faire découvrir cette technique à leurs proches.
Nous restons à votre disposition pour répondre à toutes autres questions concernant le laser.
Le cabinet possède le laser Alexandrite depuis maintenant quelques années. Nous avons donc traité un large éventail de patients et nous pouvons à ce jour faire un bilan.
Nous avions déjà abordé le sujet dans un autre article, cependant certaines idées reçues ont bien du mal à s’effacées et certaines rumeurs concernant cet appareil et ce protocole persistent. Nous allons donc aborder quelques points qui reviennent fréquemment.
LES CONSEILS PRE ET POST LASER
Beaucoup de patients ne sont pas informés correctement des contre indications à respecter lors de l’usage du laser. Nous insistons donc beaucoup, et ce, à chaque séance, sur les conseils pré et post épilation (traitements médicamenteux photosensibilisants, éviction solaire, grossesse, …). Une bonne connaissance de ces informations est primordiale au bon déroulé des séances.
Le rasage demandé avant toutes les séances est lui aussi très important. En effet, pratiquer le laser sur un poil long entraine un risque de brûlure. Le soin est également plus douloureux et peut laisser des cicatrices, il est donc indispensable (sauf cas particulier) de raser la zone à traiter 24 à 48h avant la séance.
Red laser light
LA DOULEUR
La douleur provoquée par le laser est ressentie de manière très différente selon les patients. La 1ère séance permet de juger celle-ci et de prévoir ou non une crème anesthésiante pour les fois suivantes. L’application de cette crème se fait une heure avant le soin, est fastidieuse mais permet de réduire fortement la sensation douloureuse. Dans tous les cas, nous n’hésitons pas à prendre notre temps durant la séance si cela est nécessaire au confort de nos patients.
LA DUREE DU TRAITEMENT
La durée dépend de plusieurs critères (phototype, zone du corps, aspect du poil…). Il faut en moyenne 5 séances espacées de 5 semaines pour obtenir un résultat définitif. Cependant sur certaines personnes (peaux mates, poils clairs, hommes,…) il faut davantage de séance. De plus, le corps réagit de façon différente d’une personne à l’autre et il est donc difficile de prévoir précisement le nombre de séances nécessaires.
LES RESULTATS
Au fur et à mesure des séances, le nombre de poils va diminuer. Cependant il n’est pas rare que les poils disparaissent par zones. Ceci laisse parfois l’impression que la praticienne n’est pas passée partout, ce qui est erroné. Lors de la séance un quadrillage est effectué ce qui permet de n’oublier aucune zone. En pratique le laser ne détruit que les follicules pileux qui sont en phase de croissance. Si certains sont regroupés dans une même phase de croissance, des zones seront rapidement glabres alors que d’autres ne seront traités radicalement qu’au cours des séances suivantes.
EN CONCLUSION, les patients qui pratiquent une épilation laser sont largement satisfaits des résultats et reviennent nous voir très souvent pour traiter de nouvelles zones ou pour faire découvrir cette technique à leurs proches.
Sep
12

ENCADREMENT DES ACTES DE CHIRURGIE ET MEDECINE ESTHETIQUE

Au même titre qu’une intervention chirurgicale est un travail d’équipe (chirurgien, anesthésistes, infirmières instrumentiste et panseuse…), la prise en charge avant et après  des patients est également un travail d’équipe! Voilà comment cela se passe au cabinet du Dr D. van der Stegen.

Avant l’intervention :

1/ Sans se déplacer, premier avis du chirurgien à distance via SKYPE gratuit.

2/ Equipe (assistante, infirmière et médecin) disponible avant l’intervention pour toutes explications concernant l’intervention et ses suites et les différentes formalités administratives (consultation anesthésie, hospitalisation, devis et consentement).

3/ Prescription de vitamines et minéraux pour renforcer les défenses immunitaires et favoriser la cicatrisation.

4/ Mise à disposition de l’application du cabinet (Iphone ou Android) permettant de nous joindre 24/24 et d’envoyer photos ou vidéos à partir de votre téléphone portable en cas d’inquiétude.

Après l’intervention :

1/ Chirurgien joignable 24/24 sur son smartphone.

2/ Appel du patient systématique par l’infirmière du cabinet le lendemain de la sortie de clinique pour prendre des nouvelles, expliquer/réexpliquer  les consignes de soins et répondre aux questions.

3/ Disponibilité de toute l’équipe pour répondre à toutes les questions d’ordre médical (douleurs, soins, pansements, conseil de l’infirmière libérale…) ou administratif (règlement, mutuelles complémentaires…)

4/ 3 séances de LED (au cabinet de Lyon) favorisant la cicatrisation et améliorant l’aspect de la cicatrice proposées le mois suivant l’intervention (gratuit).

5/ Pansements, ablation des fils et/ou agrafes au cabinet de Lyon par l’infirmière autant que nécessaire (gratuit).

6/ Dans les suites de certains actes de médecine esthétique (peeling, dermabrasion…) infirmière joignable sur son téléphone portable.

 

Août
28

Chirurgie et médecine esthétiques: superflues ou thérapeutiques?

Ma philosophie et l’expérience m’ont permis de dégager et d’affiner un certain nombre de suppositions à défaut de certitudes. L’Homme est un animal social dont la survie et le bien-être passent par l’appartenance au groupe et sa reconnaissance au sein de ce groupe. Que l’on le veuille ou non, nous vivons dans une société de l’image où la jeunesse et la santé sont idéalisées et où la vieillesse, le handicap et la mort sont rejetés et cachés. L’image réelle ou supposée que l’on renvoie est donc facteur d’intégration et donc de bien-être. En conséquent, en embellissant et en rajeunissant, je suis convaincu de pratiquer une chirurgie et des soins «facilitateurs de bien-être».

La satisfaction des patients nécessite leur écoute, de la méticulosité et une exigence sans faille quant aux résultats. L’intervention sur l’image est naturellement source de stress et l’encadrement de tous ces actes est indispensable. Ce «cocooning » du patient avec une disponibilité de tous les instants est une spécificité du cabinet. Enfin, le bien-être, la beauté et le bien vieillir sont indissociables d’une bonne hygiène de vie alliant alimentation saine et activité physique régulière. Pour nous, ceci est un préalable à toute prise en charge chirurgicale qui se veut efficace.

Juin
21

Abdominoplastie et « haute tension supérieure »

Les abdominoplasties sont des interventions classiques dont la finalité est, selon les cas, de « dégraisser » le ventre par lipoaspiration, retendre la sangle musculaire par sutures musculo-aponévrotiques et lisser le ventre par résection de l’excédent de peau. Qu’elles soient limitées (minabdominoplasties) ou étendues avec transposition de l’ombilic ces abdominoplasties nécessitent toujours un décollement sous-cutanée et entrainent forcément une tension sur la cicatrice. Il peut en résulter certains inconvénients:

– hématome et/ou sérome liés au décollement

nécrose cutanée de la région au-dessus du pubis par dévascularisation du lambeau

ascension inesthétique et aspect hypertrophique de la cicatrice.

Abdominoplastie LYON St-Etienne SCHEMAS

Afin de limiter ces complications  nous pratiquons la technique dite à « haute tension supérieure. Une lipoaspiration extensive est réalisée permettant un dégraissage important du ventre et un décollement atraumatique des tissus en région latérale en particulier. Un décollement chirurgical du lambeau limité en largeur afin de minimiser la dévascularisation cutanée. La mise en place de points de sutures profonds résorbables qui tractent la peau vers le bas fermant ainsi les espaces morts ce qui limite le risque d’hématome/sérome et minimisent les tensions sur la cicatrice permettant une cicatrice basse et fine.

Abdominoplastie Lyon Saint Etienne avant-après

La technique d’abdominoplastie à haute tension supérieure entraine, durant quelques semaines, des fossettes sur le ventre qui correspondent aux points d’ancrages profonds des fils résorbables. Bien que de réalisation un peu plus longue que la technique classique elle permet de limiter les complications post-opératoires et d’améliorer le résultat esthétique de nos abdominoplasties.

Juin
11

Consultation esthétique gratuite

Vous habitez loin de Lyon ou Saint-Etienne ? Les plages de consultation ne vous conviennent pas ? Vous n’avez pas le temps ? Vous souhaitez juste nous poser une question ?

Le cabinet propose une pré-consultation par Skype. Ce contact avec le Dr van der Stegen ne correspond en aucun cas à une consultation médicale et ne pourra faire l’objet de prescriptions ou de règlements d’honoraires car « le simple avis ou conseil dispensé par téléphone ou par correspondance ne peut donner lieu à aucun honoraire » .

Cette pré-consultation totalement gratuite qui peut concerner un problème de chirurgie ou de médecine esthétique est limitée à 20 minutes.

Elle est programmée sur rendez-vous auprès du cabinet (04 72 41 82 23). Bien entendu, ce premier contact ne dispense en aucun cas d’une consultation médicale classique aux cabinets de Lyon ou Saint-Etienne dans l’hypothèse où le patient souhaite donner suites.

Stethoskop auf Tastatur 2

La pré-consultation de chirurgie ou médecine esthétique

Lors de cette rencontre interactive vous pourrez expliquer votre demande, poser  vos questions et obtenir un certain nombre d’informations de la part du chirurgien. Le partage d’écran de cette application SKYPE vous permettra, grâce à des schémas commentés, de comprendre telle ou telle intervention. La vidéo autorise également un premier avis «de visu » plus fiable qu’un simple mail. Enfin, il s’agit également d’un premier vrai contact entre un potentiel patient et un médecin avec ses perceptions et son feeling. Si le « courant » passe vous donnerez suites avec une véritable consultation médicale au cabinet. A l’inverse vous n’aurez pas perdu de temps ni d’argent.

En pratique, si vous désirez rencontrer le Dr D. VAN DER STEGEN en pré-consultation gratuite via SKYPE :

  • Prendre rendez-vous auprès de Sophie au 04 72 41 82 23 ou demander à être rappelé via notre formulaire de contact
  • Téléchargez SKYPE et ouvrez un compte si ce n’est pas déjà le cas
  • Envoyez une demande de mise en relation au « Cabinet VAN DER STEGEN »
  • Connectez-vous à SKYPE à l’heure du rendez-vous et patientez jusqu’à ce que l’on vous appelle
Avr
25

Lymphome anaplasique à grandes cellules et prothèse mammaire

Les cancers du sein sont des tumeurs fréquentes. Ils touchent une femme sur 9 environ ce qui correspond à 45 à 55 000 nouveaux cas par an en France. Parmi eux, les plus fréquemment retrouvés sont les cancers canalaires et les cancers lobulaires. On s’intéresse depuis peu à une nouvelle forme de cancer, le lymphome anaplasique à grandes cellules qui semble lié aux implants mammaires.
En effet ces lésions se voient chez les femmes porteuses d’implants mammaires. Selon le professeur Gary Brody, spécialiste mondial du sujet, le risque est très faible et à ce jour seulement 173 cas ont été recensés dans le monde. Le lymphome anaplasique à grandes cellules se présente le plus souvent comme une tumeur attachée à la capsule qui entoure l’implant. Parfois, seul un épanchement de liquide très abondant autour de l’implant va donner l’alerte. Ainsi l’augmentation de volume unilatérale et le caractère récidivant après ponction, doit faire évoquer cette maladie. Le délai entre la pose des implants et l’apparition de la maladie est extrêmement variable de quelques mois à plus de 25 ans.

prothèses anatomique texturée et ronde lisse
Le traitement consiste à pratiquer l’ablation de la tumeur avec toute la coque péri prothétique. Quand cela est réalisable le taux de guérison est très élevé. Quand une lésion glandulaire ou une métastase est présente, la maladie nécessite alors un traitement carcinologique au sein d’une équipe spécialisée dans le traitement des lymphomes.
Ces lymphomes pourraient-être induits par une inflammation péri-prothétique. Le biofilm, qui correspond à un gel bactérien sur la surface de l’implant, jouerait un rôle. La texturation de l’enveloppe prothétique semble également en cause. C’est le cas pour les surfaces fabriquées avec du « sel perdu » qui donne l’aspect très rugueux que l’on retrouve sur les modèles macro-texturés. Des facteurs génétiques existent aussi.
Le risque global reste néanmoins très faible. 80 % des cas sont décrits aux États-Unis et seulement 20 % dans le reste du monde. En France, on ne recense à ce jour que neuf cas. Rapporté aux 400 000 femmes porteuses d’implants mammaires le risque apparait très faible comparé à celui de cancer du sein classique (une femme sur 8 à 9 en France). Dans plus de 80 % des cas, le diagnostic est fait à un stade où la maladie est localisée au sein. Le pronostic est alors bon si l’on pratique l’ablation de toute la zone concernée.
En conclusion  le lymphome anaplasique à grandes cellules (ALCL) est une nouvelle entité carcinologique dont l’origine est souvent multifactorielle. Le facteur étiologique principal semble être l’inflammation péri-prothétique liée à la texturation ou au biofilm bactérien. Dans notre activité d’augmentation mammaire ceci nous conforte dans la voie d’abord sous-mammaire qui réduit le risque de biofilm et dans la nécessité de suivi régulier de nos patientes. Par contre nous limitons maintenant l’utilisation des prothèses macrotexturées aux implants anatomiques projetés dans certains cas.

RudojkiRupornhubRupornolab