Mai
28

Implants mammaires

Spread the love

Actuellement la plupart des prothèses mammaires utilisées sont remplies d’un gel de silicone. Ces gels sont cohésifs et présentent l’avantage de ne pas couler en cas de rupture de leurs enveloppes. Ces enveloppes, multicouches et anti-perspirations, sont lisses ou texturées avec des micro-irrégularités de surface. Les prothèses peuvent être rondes ou « anatomiques ».

 PROTHESE MAMMAIRE ANATOMIQUE

 Les « anatomiques » ont une forme prédéfinie « en goutte », plus naturelle, mais sont constituées d’un gel plus cohésif et donc plus ferme. Elles doivent donc être positionnées en arrière du muscle grand pectoral le plus souvent. Par ailleurs ces implants, toujours texturés, sont asymétriques, plus larges que haut ou inversement afin d’éviter une rotation qui serait inacceptable. Les « rondes » ne présentent pas ce risque mais galbent davantage la partie supérieure du sein. Elles peuvent être positionnées en avant ou en arrière du muscle.  

AUGMENTATION MAMMAIRE PREMUSCULAIRE AVANT AUGMENTATION MAMMAIRE PREMUSCULAIRE APRES

 En somme, le choix d’un implant (rond ou anatomique) et de sa position (pré ou retro-pectoral) dépendent de la morphologie de la patiente ainsi que de ses souhaits concernant le volume, l’aspect et la forme du futur sein. Ce choix est réalisé au terme d’un examen clinique minutieux et d’une longue discussion avec essais de sizers (faux seins). C’est seulement ainsi que l’on peut prétendre obtenir des résultats esthétiques qui correspondent aux attentes des  patientes.

Exprimez vous - Leave a Reply