Jan
28

Equilibre acide base

acideUn acide est un composé chimique pouvant libérer des protons (ou ions hydrogène H+) en solution aqueuse. Une base, inversement, est un composé chimique pouvant capter un ou des protons. Le pH ou potentiel hydrogène mesure l’activité chimique des protons (H+) en solution. Le pH mesure donc l’acidité (ou basicité) d’une solution sur une échelle de 0 à 14. Un pH inférieur à 7 est acide, un pH supérieur à 7 est basique et un pH à 7 est neutre.

Pour fonctionner correctement notre organisme (sang en particulier) doit se situer dans une zone de pH très légèrement basique entre 7,35 et 7,45. Il existe des mécanismes physiologiques (reins et poumons essentiellement) qui permettent de réguler ce pH qui a tendance à varier du fait de l’activité physique (production d’acide lactique) ou de l’alimentation par exemple.

De plus en plus de chercheurs pensent que notre alimentation moderne est acidifiante par ses apports en chlore (acide chloridrique) et en soufre (acide sulfurique) résultants de la dégradation des viandes, céréales et produits laitiers. Cette « acidose » chronique entrainerait fatigue, hypertension artérielle, migraine, ostéoporose, etc… Par ailleurs elle accélérait les processus de vieillissement et constituerait un terrain propice à de nombreuses pathologies.

A l’inverse, la plupart des fruits et légumes apportent du potassium sous forme de bicarbonates, qui eux sont alcalinisants.

Il existe un indice PRAL (Potential Renal Acid Load) qui détermine la charge acide potentielle des aliments et vous constaterez que globalement, les viandes, céréales et produits laitiers sont acidifiant alors que les fruits et légumes sont plutôt alcalinisants.

Jan
21

Vitamine D

La vitamine D (qui s’apparente davantage à une hormone) correspond en fait à un groupe de stérols dont les plus connus sont le c(h)olecalciférol ou vitamine D3 et le (ergo)calciférol ou vitamine D2.

 RACHITISME

Cette vitamine favorise l’absorption et la fixation osseuse et dentaire du calcium et du phosphore. Elle prévient donc le rachitisme chez l’enfant, l’ostéomalacie et l’ostéoporose chez l’adulte. Elle intervient dans la coagulation sanguine (agrégation plaquettaire). Plusieurs études ont montrées par ailleurs son efficacité dans la prévention des infections hivernales (grippes et rhumes). En effet une expérimentation en double aveugle a prouvé qu’une complémentation modérée à 800 UI/jour diminuait significativement l’incidence de la grippe et qu’à 2000 UI/jour la grippe ou le rhume étaient pratiquement éradiqués !  D’autres études démontrent son efficacité dans la prévention des cancers (sein, prostate et colon en particulier), des pathologies cardiovasculaires et des maladies auto-immunes.

 Les apports exogènes de vitamine D, dans une alimentation classique, ne correspondent qu’à 10 à 20% de nos besoins. La principale source est donc endogène, par synthèse de dérivés du cholestérol (le fameux cholestérol que l’on veut absolument faire baisser !) sous l’action des ultra-violets du soleil. Cette synthèse au niveau de la peau n’est possible que lorsque la longueur d’onde des UV est inférieure à 313 nanomètres, ce qui n’est pas le cas en Europe et Amérique du nord entre novembre et mars.

 Vitamine D et soleil

En France les AJR (Apports Journaliers Recommandés) sont de 200 à 600 UI/jour ce qui, selon la plupart des experts, est ridiculement bas. En pratique, les recommandations des spécialistes de cette vitamine sont pour l’adulte, 1000 UI/15kg de poids et par jour soit 5000 UI/jour pour un adulte de 75 kg. Chez l’enfant, ils recommandent 1000 à 2000 UI/jour. S’agissant d’une vitamine liposoluble, nous en faisons des réserves en été (à condition de s’exposer au soleil un minimum) pour les courtes et peu ensoleillées journées d’hiver. Ceci, malheureusement ne suffit pas, et une complémentation entre novembre et mars à raison d’une ampoule d’Uvedose° tous les mois pour l’adulte et tous les 2 mois pour l’enfant apparaît utile.

Jan
13

Vitamine C

La vitamine C ou acide ascorbique est un cofacteur enzymatique indispensable à certaines réactions chimiques. Ainsi elle contribue à la synthèse du collagène, des globules rouges et intervient dans le système immunitaire. Elle est surtout connue pour son effet antioxydant qui neutralise les radicaux libre.

 Alors que la plupart des animaux la synthétisent à partir du glucose (ce n’est donc pas une vitamine pour eux), les primates (dont l’homme), les chauves-souris,  les écureuils volants et autres toupayes (sorte d’écureuils des Indes) ne savent plus la fabriquer. Ces « animaux » qui appartiennent au superordre des « Archonta » auraient un ancêtre commun chez qui une mutation génétique (“perte de la synthèse de la vitamine C”) il y a environ 50 millions d’années serait en cause (et oui génétiquement nous sommes très proche de la chauve-souris…). Cette incapacité à fabriquer de la vitamine C, à une époque où nos ancêtres étaient en grandes parties frugivores (alimentation très riche en vit C), a probablement permis une économie d’énergie. D’autre part le glucose utilisé antérieurement dans cette synthèse de vitamine C  a pu profiter à des organes gourmands et aptes à se développer comme le cerveau.

Fruits et légumes

Les carences en vitamine C sont responsables du scorbut, maladie caractérisée par une fatigue extrême, une anémie sévère, une gingivite avec déchaussements dentaires et des infections incontrôlables. On voyait cette pathologie dans les équipages de la marine à voile, lorsque les voiliers partaient en mer pour des campagnes de plusieurs mois. Les 60 mg/jour  des AJR en France  (100 mg pour les fumeurs) nous paraissent  très insuffisants d’autant que notre alimentation s’est considérablement diversifiée et industrialisée au dépend des vitamines. Dans la vie de tous les jours et tout particulièrement chez les fumeurs, les femmes enceintes, les malades et opérés, 0,5 à 1 g par jour nous paraît un minimum.

 

Jan
13

Bonne année

Bonne année 2009 à tous nos lecteurs !

Que 2009 vous apporte santé et bonheur !

 Pleins de bonnes résolutions que vous êtes, nous commencerons cette nouvelle année par une série d’articles sur l’alimentation.

Bonne année

Nous vous présenterons les vitamines et minéraux qui nous paraissent fondamentaux à une santé optimale.

Nous vous expliquerons aussi pourquoi et comment modifier nos habitudes alimentaires pour profiter d’un maximum de vitalité et de santé.

RudojkiRupornhubRupornolab