Sep
23

Juvederm Voluma Lyon

En complément de leur gamme Juvederm Ultra le laboratoire Allergan propose un produit très « volumateur », le JUVEDERM VOLUMA. Cet acide hyaluronique très réticulé de consistance grumeleuse et épaisse est indiqué dans la restauration des volumes du visage. Contrairement à Juvederm Ultra utilisé sur les sillons, rides et ridules Voluma comble des parties plus importantes du visage comme les pommettes, les tempes ou l’ovale du visage. Ces restaurations de volume améliorent bien entendu certaines rides et sillons par effet tenseur cutané. L’association de comblements plus fins et plus précis avec Juvederm Ultra est habituelle dans le cadre d’un traitement rajeunissant.

VOLUMA AVANT INJECTION

VOLUMA AVANT INJECTION

 

VOLUMA APRES INJECTION

VOLUMA APRES INJECTION

 Voluma se présente sous forme de seringue de 2 ml (contre 0,8 ml pour Juvederm Ultra 4) ce qui permet déjà des corrections significatives. Compte tenu de sa réticulation, le produit se maintient 12 à 18 mois. Les études réalisées par Allergan sont plutôt positives puisque 76 % des patients traités reconnaissent une nette à très nette amélioration. En ce qui nous concerne, nous utilisons Voluma depuis quelques mois et son efficacité sur les volumes est incontestable. Voluma devient donc pour nous un produit incontournable dans la prise en charge esthétique d’un visage.

Sep
10

CelluM6 Lyon

Malgré l’exercice physique et une alimentation saine, le corps peut conserver des zones en surcharge ou cellulitiques. Le lipomodelage, technique issue de l’Endermologie, peut être une solution à ces problèmes.
Appareil professionnel de dernière génération, le Cellu M6 Keymodule, dispose de têtes de soins équipées de rouleaux indépendants motorisés.
Il a été démontré que le massage mécanique exercé par les rouleaux du Cellu M6 Keymodule relance les circulations sanguine et lymphatique favorisant ainsi l’élimination des déchets métaboliques. Il est tout particulièrement indiqué dans le traitement du tissu conjonctif et de la prise en charge du tissu graisseux superficiels.

Associé au PowerPlate le résultat est souvent potentialisé et spectaculaire.

Dans les nombreux cas où la chirurgie reste indispensable, le lipomassage peut préparer et/ou compléter utilement un geste chirurgical comme une lipoaspiration en particulier.

Attention.

Depuis maintenant 2 ans notre activité en Cellu M6 est significative, que ce soit dans les suites d’une lipoaspiration ou dans la prise en charge des “peaux d’orange”. Par notre expérience et au vu des études scientifiques réalisées, nous sommes convaincu que le CelluM6 Keymodule de dernière génération est réellement efficace. Comme pour tout traitement potentiellement efficace il existe des contre-indications médicales et des complications ou effets indésirables si l’appareil est mal utilisé.
Pour un résultat optimum et la sécurité du patient de bonnes notions d’anatomie et de physiologie sont indispensables à celui ou celle qui manipule le CelluM6. Des formations répétées par des spécialistes médecins ou kinésithérapeutes et une bonne expérience sont donc indispensables à la maîtrise parfaite de l’appareil et il est navrant que que le celluM6 se retrouve dans des mains bien souvent inexpérimentés et  incultes. Les patientes déçues par l’absence de résultat voire abîmées par des manipulation violentes et incorrectes (lésions vasculaire, cellulites secondaires par distention des tissus conjonctifs) ne sont pas rares.

,

Sep
08

Quiz nutrition

Le QUIZ NUTRITION que nous vous avons soumis au début du mois d’août est toujours en ligne. Les participants sont nombreux et nous attendons encore vos réponses jusqu’au 27 septembre. Nous vous rappelons que parmi les réponses justes, 3 gagnants seront tirés au sort.

Ils gagneront 1 forfait de 10 séances Power Plate – CelluM6 à effectuer d’ici fin 2009.

Sep
06

Grippe H1N1 et vitamine D (2)

Hormis l’huile de foie de morue on trouve en France 5 formes de vitamine D (ergocalciférol, cholécalciférol, calcifédiol, calcitriol, alphacalcidiol). La plus bio-disponible est incontestablement la vitamine D3 ou cholécalciférol. Les recommandations des autorités sanitaires sont de 200 UI/jour pour les adultes, adolescents et enfants de plus de 3 ans et de 400 UI/J pour les enfants de moins de 3 ans et les personnes âgées (1 microg = 40 Unités Internationales). Ces doses apparaissent ridiculement basses compte tenu des données actuelles de la science. Une étude récente montre que pour maintenir un taux sanguin optimum de vitamine D en hiver des posologies de 5000 UI/jour seraient nécessaires. La plupart des chercheurs s’accordent à recommander des doses hivernales journalières de 2000 à 5000 UI/J, sachant que les besoins en vitamine D varient en fonction de différents facteurs tels l’age, la masse grasse, la couleur de peau, un tabagisme associé, le lieu de résidence, etc… Aucun risque de surdosage ne semble à craindre pour des prises inférieures ou égales à 10 000 UI/jour.

En ce qui nous concerne, nous retenons deux produits (vitamine D3).

  • UVEDOSE 100 000 UI/Ampoule de 2 ml (1,8 €): 1 ampoule tous les 1 à 3 mois (selon le poids) de septembre à mai
  • ZYMAD 10 000UI/ml 10 ml (flacon compte gouttes; 333 gouttes; 2,72 €): 7 à 18 gouttes par jour (selon le poids) de septembre à mai. La supplémentation par prises journalières est  bien sûr plus physiologique mais plus contraignante aussi.

Pour conclure, la vitamine D apparaît donc bien être une arme préventive (et curative pour certains) efficace contre les infections en général et la grippe H1N1 en particulier. Il ne faut cependant pas oublier que la meilleure protection reste de ne pas rencontrer le virus et, le cas échéant, de ne pas le transmettre. Certaines précautions et règles d’hygiène simples sont évidement à la base de la prévention.

Sep
02

Grippe H1N1 et vitamine D (1)

Tout le monde sait qu’une pandémie de grippe s’est abattue sur la planète au printemps dernier. Il semble que cette grippe H1N1, bien que très contagieuse, ne soit pas trop virulente contrairement à d’autres comme l’Espagnole, responsable de 30 à 100 millions de mort en 1918-1919.

La grippe, comme bon nombre d’infections virales, frappe en période automno-hivernale. Les raisons précises de cette saisonnalité ne sont pas encore bien connues. Certains avancent une encapsulation du virus au froid qui le rendrait plus résistant, d’autres noteraient une transmission plus importante à 5° C. Une autre explication assez logique est la fragilisation de l’organisme humain en hiver lié à un déficit en vitamine D. En effet, ce sont les ultraviolets B (UVB) du soleil qui permettent la synthèse de vitamine D au niveau de la peau. Ces UVB qui par ailleurs sont responsables des coups de soleil et des mélanomes en cas d’excès, ne représentent que 5% des UV reçu sur terre (95% d’UVA) et sont donc significativement filtrés par la couche d’ozone et l’atmosphère. En période non estivale, le soleil bas et la couverture nuageuse plus importante réduisent voir suppriment sous certaines latitudes la réception de ces UVB pourtant indispensables.

La mortalité dans la grippe A est faible mais dans environ 40% des cas il s’agit d’adultes jeunes. Pour les personnes âgées ou présentant des pathologies lourdes associées, le décès est souvent lié à une surinfection bactérienne ou a une décompensation grave des pathologies associées. Chez les sujets jeunes et en « bonne santé » qui décèdent, on constate à l’inverse des réactions immunitaires excessives contre le virus grippal (« tempête de cytokines »). Cette réponse de l’organisme entraîne des lésions sur ses propres organes et évolue vers une détresse multiorganique incontrôlable.

La vitamine D agit comme un modulateur du système immunitaire en stimulant la production de puissantes molécules anti microbiennes d’une part mais aussi en prévenant l’expression excessive des cytokines inflammatoires mentionnées ci-dessus.

Indépendamment de ses multiples autres effets bénéfiques la vitamine D apparaît être un excellent moyen de prévention contre la grippe A . Une étude récente sur 19000 adultes semble bien démontrer l’existence d’un lien inversement proportionnel entre le taux sanguin de vitamine D et la fréquence des affections respiratoires, quelque soit la saison.

RudojkiRupornhubRupornolab