Fév
25

Chirurgie plastique et compléments d’honoraires

Spread the love

Actuellement il existe 3 modes d’exercice libéral de la médecine. Un exercice conventionné avec le secteur 1 où le praticien applique les tarifs opposables de l’Assurance Maladie (consultation à 23 € chez le spécialiste, par ex.) et le secteur 2 où le médecin a des honoraires libres et demande donc des « compléments d’honoraires »  avec « tact et mesure » (consultation de spécialiste à 60 euros par exemple). Dans ce deuxième cas, le patient est remboursé sur la base du tarif de 23 €. S’il dispose d’une Mutuelle complémentaire, celle-ci peut compléter le remboursement de l’Assurance Maladie en fonction du niveau de garantie. Le troisième mode d’exercice est le secteur 3 dit « hors convention », où le praticien pratique les tarifs qu’il souhaite. L’Assurance Maladie rembourse 1,07 euros pour une consultation de spécialiste et environ 20% des honoraires opposables d’actes techniques. Les Mutuelles complémentaires remboursent globalement moins bien, voir pas du tout.

Pour les actes médico-chirurgicaux thérapeutiques (ablation de l’appendice par ex.) ou diagnostiques (coloscopie par ex.) les honoraires des médecins et chirurgiens sont déterminés acte par acte (CCAM), les plus anciens (appendicectomie par ex.) depuis très longtemps, les plus récents (angioplastie coronaire par ex.) depuis peu. Bien entendu, les actes « modernes » résultant d’une technologie high-tech sont beaucoup mieux « payés ».

 chirurgie

Concernant notre spécialité, les actes chirurgicaux sont “assez mal” rétribués comme vous le constaterez dans ce listing d’actes très classiques de différentes spécialités :
 – Chirurgie de la cataracte (BFGA002); durée habituelle de l’acte : 20 à 25 min; honoraires : 271 €
– Vésicule sous coelioscopie (HMFC004); durée de l’intervention : 45 à 60 min; honoraires 272 €
– Cure de hernie inguinale sous coelioscopie (LMMC003); durée habituelle de l’intervention : 30 à 45 min; honoraires : 202 €
– Prothèse totale de hanche (NEKA011); durée de l’intervention : 45 à 70 minutes; honoraires : 460 euros
– Coloscopie complète (HHQE005); durée habituelle de l’acte : 20 min; honoraires : 153 euros
– Endoscopie haute de l’appareil digestif (HEQE002) ; durée habituelle de l’acte : 15 min ; honoraires : 96 euros
– Angioplastie 1 artère coronaire + mise en place d’un stent (DDAF006); durée habituelle de l’acte : 20 min; honoraires : 386 euros
Dermolipectomie abdominale avec transposition de l’ombilic, fermeture du diastasis des droits et lipoaspiration du ventre (QBFA012); durée habituelle de l’acte : 120  min; honoraires : 322 euros
Réduction mammaire bilatérale (QEMA013); durée habituelle de l’acte : 120 min; honoraires : 368 euros.
Le complément d’honoraire moyen appliqué en ce qui me concerne est de 1800 à 2000 euros soit 2150 à 2350 euros pour 2 heures d’intervention. Il ne s’agit pas d’un salaire ou d’un revenu net mais d’un apport entrant dans le chiffre d’affaire d’une société. Comme toute société celle-ci a des charges de fonctionnement (redevances clinique, salariés, loyers, investissements matériel chirurgical, charges sociales…). Par ailleurs, les suites d’interventions sont incluses (consultations post-opératoires, certains pansements…). Si je compare aux confrères, un ophtalmo par exemple, qui opère 5 patients en 2 heures de travail (hors changement de patients) génère 1355 € d’honoraires (contre 368 € pour une réduction mammaire), plus de 4000 euros s’il pratique un « dépassement » d’honoraire classique à Lyon de 200%. Pour le gastroentérologue, les endoscopies hautes en 2 heures de travail effectif rapportent plus de 750 euros sans tenir compte des compléments d’honoraires. Il n’y a pas de suite d’intervention(pansements, éventuelles complications…) à gérer et prendre en charge. Il faut donc relativiser nos honoraires même si ceux-ci restent élevés en libéral et parfois inaccessibles à certains (les services de chirurgie plastique hospitaliers sont gratuits). Actuellement le gouvernement prépare une loi visant à limiter significativement les compléments d’honoraires et à imposer un pourcentage important d’actes au tarif opposable (sans complément d’honoraire). Pour la chirurgie plastique ceci se traduira obligatoirement par un déconventionnement  massif des chirurgiens plasticiens et donc un déremboursement accru de nos actes.

2 Responses to “Chirurgie plastique et compléments d’honoraires”

  1. daouda Says: mai 5th, 2009 at 11 h 43 min

    slt j’ ai souvent rever de faire la chirurgie car sa m’ interresse beaucoup. je voudrai savoir pour etre chirurgien combien d’ annees il faut etudier apres le bac s

  2. Docteur Van Der Stegen Says: mai 6th, 2009 at 13 h 56 min

    Bonjour,
    Les études de médeine sont réputées longues et difficiles mais qui ne tente rien n’a rien. Il faut quand même un peu de motivation et de bonnes capacités de travail personnel.
    Pour la chirurgie on commence par 6 années de médecine aux termes desquelles on passe l’ancien Concours de l’Internat (Examen Classant actuellement). En fonction du classement on choisi une spécialité ou la médecine générale. Pour la chirurgie il faut compter 5 ans d’internat puis 2 à 4 ans de clinicat où l’on exerce comme jeune chirurgien sous l’aile d’un patron. Enfin après 13 à 15 ans de formation (soit entre 31 et 35 ans)on peut s’installer mais les premières années sont souvent un peu difficiles puisqu’il faut développer une clientèle. Ensuite, effectivement, vers 40 ans, certains gagnent très bien leur vie…
    Bon courage.
    Dr D. van der Stegen

Exprimez vous - Leave a Reply

RudojkiRupornhubRupornolab