Oct
13

Prothèses mammaires: quelle voie d’abord(2)

Spread the love

La voie sous-mammaire :
Longue de 4 à 5cm et positionnée dans le sillon sous-mammaire prévisible elle nécessite quelques calculs de positionnement et une bonne habitude. S’agissant d’une incision non traumatisante pour la glande mammaire et intéressant une peau glabre, c’est certainement l’abord chirurgicalement le plus « propre ». Par contre la cicatrice est thoracique antérieure ce qui nécessite un positionnement parfait et une réelle prise en charge du processus cicatriciel (patch silicone, LED…) si l’on veut éviter une cicatrice inesthétique et fort visible. Cette voie d’abord de plus en plus pratiquée en Europe du nord et aux USA devient incontournable à nos yeux, d’autant que les complications à type de coque (sein dur) apparaissent en partie liées à des infections infra-cliniques de la loge prothétique.

Augmentation mammaire - implants anatomiques - voie sous mammaire

En somme, le choix d’un abord pour l’implantation d’une prothèse mammaire doit être défini aux termes d’une consultation et d’une discussion prenant en compte la morphologie du sein, les desideratas de la patiente et les implications cicatricielles. Au même titre que le choix de l’implant (rond, anatomique, lisse, texturé…) ou de la loge (rétro ou pré-pectorale), il existe plusieurs solutions qui nécessitent de la part du chirurgien une bonne maîtrise des différentes techniques opératoires.

Exprimez vous - Leave a Reply