Sep
02

Prothèses mammaires : rondes ou anatomiques ?

Spread the love

Actuellement le choix de la prothèse mammaire ne concerne plus tant le remplissage que la forme de celle-ci. En effet le sérum physiologique est maintenant peu utilisé compte tenu de la consistance très ferme, des vagues et de la fragilité marquée qu’il induit. Les gels de silicone cohésifs, de consistances plus naturelles et de longévités plus longues sont très majoritairement utilisés. Deux formes d’implant sont proposées : ronde ou anatomique.
Qu’ils soient ronds ou anatomiques ils ont des profils variables et pour un même volume, la prothèse peut-être étroite et projetée ou large et plate. La plupart des laboratoires proposent ainsi 4 à 5 profils différents (profils bas, moyen, haut, très haut).

Classiquement l’implant rond, comme son nom l’indique, donne un aspect plus rond au sein, en particulier dans sa partie haute (sein pigeonnant). A l’inverse, la prothèse anatomique, en forme de goutte, dessine un sein en forme de poire sensé être plus naturel mais présente l’inconvénient d’avoir un sens (partie bombée en bas) et donc un risque de rotation. Cette distinction ne nous paraît évidente que pour des implants à projections fortes ou très fortes. Les résultats avec des projections faibles ou modérées nous semblent similaires que l’implant soit rond ou anatomique.

Implant rond versus implant anatomique

Plus significatif est la différence entre le point de projection maximal de ces implants verticalisés. En effet ce point est nettement plus bas sur la forme anatomique et l’implant reste excentré par rapport au mamelon. Nous préférons donc ce type de prothèse lorsque la distance entre l’aréole et le sillon sous-mammaire est courte d’autant plus que le sillon est marqué ou qu’il existe un début de ptose mammaire. Le risque de «double sillon» lié à un abaissement excessif de la prothèse est moindre avec une forme anatomique.

Pour résumé, nous proposons :

– une prothèse ronde lorsque la patiente demande peu de projection (profil bas ou modéré) ou, à l’inverse, un sein pigeonnant bombé sur le haut (profil haut ou très haut),

– une prothèse anatomique lorsque la patiente souhaite un sein en poire ou lorsqu’elle présente un sillon sous-mammaire marqué avec distance aréole – sillon courte.

De nos jours, il nous paraît donc indispensable de savoir proposer ces deux types d’implants en fonction des desideratas mais aussi des particularités anatomiques du sein et du thorax des patientes.

Exprimez vous - Leave a Reply

RudojkiRupornhubRupornolab