Augmentation mammaire et transfert de graisse (2)

Inconvénients : Cette technique d’augmentation mammaire, bien que séduisante, s’applique plus difficilement  aux augmentations importantes supérieures à 300-400cc. A moins de multiplier les temps opératoires, l’utilisation du Brava° nous paraît importante pour les augmentations supérieures à 200cc. Celui-ci nécessite une bonne compréhension et surtout une grande disponibilité les 4 semaines précédant  l’intervention. Enfin, la technique du transfert adipocytaire est plus  longue qu’une mise en place d’implant mammaire et le Brava° est très onéreux actuellement (1800€). Même si l’augmentation du volume des seins s’associe à une lipoaspiration de surcharges graisseuses disgracieuses il n’en reste pas moins que le budget de cette intervention est élevé.

Augmentation mammaire par transfert graisseux
Clichés du Dr KHOURI de Miami

Les craintes : Le principe de précaution qui s’applique actuellement semble pouvoir être levé. En effet les craintes concernant les greffes adipocytaires sont  d’une part les images radiologiques calcifiées suspectes de cancer qu’elles peuvent entrainer et  l’idée que cette graisse pourrait favoriser le cancer du sein. Il semble que maintenant, les radiologues spécialistes du sein font aisément la distinction entre les différentes images. D’autre part, s’il est admis et constaté que les femmes obèses font plus de cancers du sein, ceci est sans rapport avec leur volume graisseux mammaire mais plus certainement avec leur état de santé général.  Par ailleurs aucune étude de suivi de patientes  ayant eu des injections de graisse dans les seins ne montre de taux de cancer plus élevés. Un contrôle écho-radiologique pré et post-opératoire est cependant nécessaire.
L’augmentation mammaire par  transfert de graisse est une solution d’avenir pour les augmentations esthétiques modérées. Cette technique, au vu des résultats présentés, devient par ailleurs incontournable en reconstruction mammaire et dans le traitement des malformations du sein.

Facebooktwitteryoutubeinstagram

Par Docteur Van Der Stegen

Docteur Damien Van Der Stegen Qualifié en Chirurgie plastique, esthétique et reconstructrice par le Conseil de l’ordre des médecins Diplôme d’Etude Spécialisé de Chirurgie plastique, esthétique et reconstructrice Diplôme d’Etude Spécialisé de Chirurgie générale Diplôme d’Etude Spécialisé de Chirurgie maxillo-faciale Diplômé de l’AEU de Microchirurgie expérimentale et clinique chirurgien esthétique Lyon et Saint-Etienne

3 commentaires

  1. bonjour jai la meme taille de seins aue cette femme et je voudrais faire la meme augmentation quelle combien cela me couterai ?? jhabites bruxelles je vais avoir mes 18 ans et je vais faire cete operation voila mon grand reve car je suis tres mal dans ma peau je suis tres complexee je ne supporte meme pas la vue de mes seins ainsi alors je les remboures svp aidez moi jadore ce lipofilling il est tres naturel et mon reve serait de faire un ausi bien reussi

  2. Le résultat est vraiment super naturel. Merci à la personne qui a accepté de publier ces photos, et bravo au chirurgien !

  3. Bonjour,
    Je rappelle que ces photos correspondent à des résultats montrés par le Dr R. KHOURI de Miami. Sa technique nécessite l’utilisation du BRAVA° qui permet une “extension” des tissus mammaires préalable au lipomodelage et donc une meilleure survie de la graisse injectée. Cet appareillage est couteux (1800€) et son utilisation astreignante durant le mois qui précède et les 2 mois qui suivent le geste. Si l’on rajoute le cout de l’intervention qui est plus longue qu’une simple augmentation mammaire par prothèse, le budget tourne, TVA incluse, autour de 7000 euros contre 4200 – 4500 pour une augmentation mammaire. Par ailleurs une surveillance radiographique des seins, avant, 1 an et 2 ans après est nécessaire pour identifier d’éventuelles images en rapport avec la fonte graisseuse. Par contre vous bénéficiez d’une lipoaspiration!
    Cordialement.
    Dr D. van der Stegen

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *