Nov
03

Cheveux, mésothérapie et LED

Spread the love

Si l’alopécie et la perte de cheveux sont liées en grande partie à des facteurs génétiques et hormonaux (androgènes), divers facteurs environnementaux peuvent majorer le stress oxydatif (UV, alcool, tabac, cosmétiques, alimentation, stress…) ou au contraire combattre le processus. La croissance des cheveux pendant la phase anagène nécessite des facteurs de croissance et l’apport en nutriments (fer, protéines, eau, vitamines et oligo-éléments). Le follicule pileux est une usine de production de kératine et de mélanine et l’état de stress oxydatif participe beaucoup à l’état de la chevelure.
Ainsi plusieurs études montrent que l’apport de nutriments et d’antioxydants (vitamines, minéraux, oligo-éléments…) en association à une stimulation cellulaire par LED peuvent stopper la chute de cheveux et même obtenir une repousse et une recoloration.
La mésothérapie consiste en de multiples micro-injections du cuir chevelu apportant des micro-nutriments et antioxydants.
Les LED (Light-Emitting Diode) sont des lumières monochromatiques puissantes dans le champ visible (jaune, orange, rouge). Elles stimulent les mitochondries qui sont les centrales énergétiques de nos cellules. On parle de photobiomodulation qui est le même type de processus que la photosynthèse des plantes. Ainsi, les cellules fonctionnent mieux (kératinocytes, mélanocytes, cellules de la matrice, cellules souches…).

LED et meso

Actuellement les études réalisées montrent un arrêt rapide de la perte de cheveux (1 mois) suivi d’une amélioration de la qualité des cheveux (volume, luminosité, élasticité, repigmentation des cheveux blancs) qui progresse avec le temps et le nombre de séances.

 

Exprimez vous - Leave a Reply

RudojkiRupornhubRupornolab