Sep
04

Chirurgie plastique et Assurance Maladie

Que n’entendons- nous pas comme contre-vérités concernant la prise en charge de certains gestes chirurgicaux esthétiques par l’Assurance maladie ! Même certains confrères généralistes de bonne foi induisent les patients en erreur.

« J’ai eu trois enfants, mon abdominoplastie (ou mon augmentation mammaire) est prise en charge par la sécu ! » ou « j’ai une bosse sur le nez, c’est donc bien que j’ai reçu un coup. D’ailleurs je n’en avais pas quand j’étais enfant ! ».

Dans les faits, seuls les états qui entrainent une gêne fonctionnelle peuvent justifier d’une prise en charge. Un ventre forcé et fripé par 3 grossesses est inesthétique mais n’entraine pas de gêne fonctionnelle. Un tablier abdominal recouvrant le pubis est responsable de lourdeurs abdominales et de phénomènes de macération des plis. Il justifie d’une prise en charge sur demande d’entente préalable. Des seins diminués et tombants après grossesses sont inesthétiques mais ne justifient pas une prise en charge à l’inverse de seins hypertrophiques lourds qui entrainent des douleurs dorsales. L’exérèse d’une cicatrice large ou d’un grain de beauté inesthétique ne seront pas remboursés sauf si la cicatrice est douloureuse ou crée une bride ou si le nævus est dans une zone de frottement par exemple. Voici une petite liste récapitulative :

Intervention ou « pathologie » Pris en charge par l’AM Non pris en charge (esthétique)
Réduction mammaire Hypertrophie mammaire de plus de 300g par sein Réduction mammaire de moins de 300g/sein
Lifting des seins En association avec une réduction mammaire de + de 300g/sein Lifting des seins seuls avec réduction de moins de 300g/sein
Augmentation mammaire par prothèses Hypoplasie mammaire avec bonnet inférieur à A, malformations du sein (sein tubéreux, asymétries majeures), reconstruction après cancer Hypotrophie post-grossesse, hypoplasie ou asymétrie modérées
Abdominoplastie Tablier abdominal recouvrant  tout ou partie le pubis dans les suites d’un amaigrissement significatif Ventre forcé (vergetures), fripé, gras sans tablier
Rhinoplastie Nez dévié avec déviation de la cloison nasale, malformation (séquelles de fente…) Bosse nasale isolée, grand nez, nez inesthétique…
Reprise de cicatrice Cicatrice douloureuse, adhérente ou créant une bride Cicatrice inesthétique parce que large
Exérèse de grains de beauté Nævi suspects à la demande du dermatologue ou en zone de frottement (ceinture ou bretelles) Nævi mal placés non suspects
Otoplastie (oreilles décollées) Oreilles décollées de l’enfant Oreilles décollées de l’adulte sauf cas particulier
chirurgie plastique lyon, chirurgie plastique Saint Etienne, chirurgie esthetique lyon, chirurgie esthetique Saint Etienne, abdominoplastie lyon, abdominoplastie Saint Etienne, augmentation mammaire lyon, augmentation mammaire st etienne, rhinoplastie lyon, rhinoplastie st etienne, dr van der stegen

Abdominoplastie sans et avec prise en charge sécu

En somme, la correction chirurgicale de l’inesthétique, dans la mesure où il n’y a pas de gêne fonctionnelle, n’est pas remboursée par l’Assurance Maladie. La gêne psychologique n’est pas prise en compte.

Une prise en charge jugée excessive lors d’un controle à postériori par l’Assurance maladie est lourde de conséquences pour le praticien et le patient.

Sep
12

ENCADREMENT DES ACTES DE CHIRURGIE ET MEDECINE ESTHETIQUE

Au même titre qu’une intervention chirurgicale est un travail d’équipe (chirurgien, anesthésistes, infirmières instrumentiste et panseuse…), la prise en charge avant et après  des patients est également un travail d’équipe! Voilà comment cela se passe au cabinet du Dr D. van der Stegen.

Avant l’intervention :

1/ Sans se déplacer, premier avis du chirurgien à distance via SKYPE gratuit.

2/ Equipe (assistante, infirmière et médecin) disponible avant l’intervention pour toutes explications concernant l’intervention et ses suites et les différentes formalités administratives (consultation anesthésie, hospitalisation, devis et consentement).

3/ Prescription de vitamines et minéraux pour renforcer les défenses immunitaires et favoriser la cicatrisation.

4/ Mise à disposition de l’application du cabinet (Iphone ou Android) permettant de nous joindre 24/24 et d’envoyer photos ou vidéos à partir de votre téléphone portable en cas d’inquiétude.

Après l’intervention :

1/ Chirurgien joignable 24/24 sur son smartphone.

2/ Appel du patient systématique par l’infirmière du cabinet ou le chirurgien le lendemain de la sortie de clinique pour prendre des nouvelles, expliquer/réexpliquer  les consignes de soins et répondre aux questions.

3/ Disponibilité de toute l’équipe pour répondre à toutes les questions d’ordre médical (douleurs, soins, pansements, conseil de l’infirmière libérale…) ou administratif (règlement, mutuelles complémentaires…)

4/ 3 séances de LED (au cabinet de Lyon) favorisant la cicatrisation et améliorant l’aspect de la cicatrice proposées le mois suivant l’intervention (gratuit).

5/ Ablation des fils et/ou agrafes au cabinet de Lyon par l’infirmière chaque fois que possible (gratuit).

6/ Dans les suites de certains actes de médecine esthétique (peeling, dermabrasion…) infirmière joignable sur son téléphone portable.

 

Août
28

Chirurgie et médecine esthétiques: superflues ou thérapeutiques?

Ma philosophie et l’expérience m’ont permis de dégager et d’affiner un certain nombre de suppositions à défaut de certitudes. L’Homme est un animal social dont la survie et le bien-être passent par l’appartenance au groupe et sa reconnaissance au sein de ce groupe. Que l’on le veuille ou non, nous vivons dans une société de l’image où la jeunesse et la santé sont idéalisées et où la vieillesse, le handicap et la mort sont rejetés et cachés. L’image réelle ou supposée que l’on renvoie est donc facteur d’intégration et donc de bien-être. En conséquent, en embellissant et en rajeunissant, je suis convaincu de pratiquer une chirurgie et des soins «facilitateurs de bien-être».

La satisfaction des patients nécessite leur écoute, de la méticulosité et une exigence sans faille quant aux résultats. L’intervention sur l’image est naturellement source de stress et l’encadrement de tous ces actes est indispensable. Ce «cocooning » du patient avec une disponibilité de tous les instants est une spécificité du cabinet. Enfin, le bien-être, la beauté et le bien vieillir sont indissociables d’une bonne hygiène de vie alliant alimentation saine et activité physique régulière. Pour nous, ceci est un préalable à toute prise en charge chirurgicale qui se veut efficace.

Juin
21

Abdominoplastie et « haute tension supérieure »

Les abdominoplasties sont des interventions classiques dont la finalité est, selon les cas, de « dégraisser » le ventre par lipoaspiration, retendre la sangle musculaire par sutures musculo-aponévrotiques et lisser le ventre par résection de l’excédent de peau. Qu’elles soient limitées (minabdominoplasties) ou étendues avec transposition de l’ombilic ces abdominoplasties nécessitent toujours un décollement sous-cutanée et entrainent forcément une tension sur la cicatrice. Il peut en résulter certains inconvénients:

– hématome et/ou sérome liés au décollement

nécrose cutanée de la région au-dessus du pubis par dévascularisation du lambeau

ascension inesthétique et aspect hypertrophique de la cicatrice.

Abdominoplastie LYON St-Etienne SCHEMAS

Afin de limiter ces complications  nous pratiquons la technique dite à « haute tension supérieure. Une lipoaspiration extensive est réalisée permettant un dégraissage important du ventre et un décollement atraumatique des tissus en région latérale en particulier. Un décollement chirurgical du lambeau limité en largeur afin de minimiser la dévascularisation cutanée. La mise en place de points de sutures profonds résorbables qui tractent la peau vers le bas fermant ainsi les espaces morts ce qui limite le risque d’hématome/sérome et minimisent les tensions sur la cicatrice permettant une cicatrice basse et fine.

Abdominoplastie Lyon Saint Etienne avant-après

La technique d’abdominoplastie à haute tension supérieure entraine, durant quelques semaines, des fossettes sur le ventre qui correspondent aux points d’ancrages profonds des fils résorbables. Bien que de réalisation un peu plus longue que la technique classique elle permet de limiter les complications post-opératoires et d’améliorer le résultat esthétique de nos abdominoplasties.

Mai
07

Chirurgie esthétique et “cocooning”

Notre cabinet s’applique à encadrer au plus près nos patients tant dans l’information qui leur est délivrée avant l’intervention que dans la prise en charge post opératoire. Cette spécificité qui nous est propre permet d’envisager ces interventions dans un cadre rassurant et transparent.

Ainsi la préparation de tout acte esthétique implique au minimum deux consultations. Des explications claires et détaillées, avec réalisation de simulations pour les rhinoplasties et l’essai de « sizers » pour les augmentations mammaires sont systématiques.

Les suites d’intervention sont maitrisées par des prescriptions d’antalgiques morphiniques si nécessaire et un suivi hebdomadaire de trois semaines au cabinet avec l’ablation des premiers points ou agrafes, contrôle précoce de la cicatrice, l’utilisation de lampes LED pour favoriser la cicatrisation et d’un appareil de cryothérapie pour contrôler les gonflements (du nez en particulier).

image appli

Pour améliorer encore cette prise en charge nous proposons maintenant à nos patients de télécharger une application sur leur smartphone android ou iPhone. Celle-ci permet de nous contacter directement au cabinet ou sur le portable du Dr van der Stegen (en cas d’urgence) mais aussi de nous adresser photos ou vidéos pour suivre l’évolution chirurgicale. Ainsi nous restons disponibles et joignables à tout instant pour rassurer et suivre nos patients opérés.

Juin
14

Augmentation mammaire: questions/réponses

lipoaspiration. Par ailleurs la médecine esthétique constitue une part importante de mon activité.
Concernant l’augmentation mammaire quels types de prothèses utilisez-vous ?
Par chance je n’ai jamais utilisé d’implants de marque PIP. Je travaille surtout et déjà depuis longtemps avec la société américaine ALLERGAN.  Ils sont sérieux et ont une grande expérience des prothèses mammaires.   Ils proposent des implants ronds ou anatomiques.
Encore  peu de chirurgiens utilisent des prothèses anatomiques en France.  Est-ce votre cas ?
J’utilise les formes anatomiques lorsque la patiente demande une projection significative. Ce type d’implant donne des résultats beaucoup plus naturels que l’implant rond projeté qui rend le sein pigeonnant et artificiel. A l’inverse lorsque l’augmentation de volume est modérée en projection la prothèse ronde me parait très satisfaisante.
Certains chirurgiens positionnent leurs prothèses en avant du muscle, d’autres en arrière. Et vous ?
Dans la plupart des cas l’implant est retro-musculaire. C’est un peu plus douloureux en post-opératoire mais la prothèse est moins perceptible. Dans les rares cas où la patiente est  « enrobée » avec une poitrine significative je peux proposer un implant pré-pectorale, donc directement en arrière de la glande mammaire.
L’aisselle ? L’aréole ? Le pli sous mammaire ? Quel abord pratiquez-vous ?
Je réalise tous les abords. C’est la patiente qui choisit au terme de la discussion. Chaque abord a des avantages et des inconvénients. L’aisselle par exemple est intéressante pour camoufler la cicatrice. Par contre il s’agit d’une zone pileuse riche en glandes sudoripares donc « sale » d’un point de vu chirurgical. Il faut  également éviter de léser le réseau lymphatique de l’aisselle. Celui-ci draine le sein et permet parfois, grâce au « ganglion sentinelle », de découvrir un cancer du sein. La voie aréolaire est bien placer au centre du sein et permet un bon contrôle de la loge. Il est cependant parfois un peu délabrant pour le sein qui est traversé. L’abord sous mammaire est lui aussi bien situé. C’est certainement la voie la plus propre d’un point de vu chirurgical mais si la cicatrice devait évoluer sur un mode hypertrophique elle deviendrait visible et inesthétique. C’est heureusement exceptionnel et cet abord est celui le plus pratiqué en Europe du nord et aux USA. C’est également celle que je préfère.
Il arrive que l’on note un durcissement des seins après l’opération. De quoi s’agit-il ?
On parle de coque. Cette complication classique et non exceptionnelle (5-6%) correspond à une rétraction des tissus cicatriciels autour de la prothèse entrainant un durcissement du sein.  Le sein est plus ou moins dur et parfois déformé par la rétraction. Il existe plusieurs théories concernant la cause de ces coques. La théorie du biofilm qui correspond a une infection peropératoire a bas bruit est celle qui prédomine. Ceci explique le développement de l’abord sous mammaire qui, comme je le disais précédemment, est certainement le plus propre.
Quel délai préconisez-vous pour changer les prothèses ?
Les patientes doivent bien comprendre que les implants s’usent et qu’il vaut mieux éviter une rupture même si les gels de silicone médicaux sont maintenant cohésifs. Je recommande à mes patientes un changement tous les 12 à 15ans.
Concernant l’augmentation mammaire quels types de prothèses utilisez-vous ?
Par chance je n’ai jamais utilisé d’implants de marque PIP. Je travaille surtout et déjà depuis longtemps avec la société américaine ALLERGAN.  Ils sont sérieux et ont une grande expérience des prothèses mammaires.   Ils proposent des implants ronds ou anatomiques.
Encore  peu de chirurgiens utilisent des prothèses anatomiques en France.  Est-ce votre cas ?
J’utilise les formes anatomiques lorsque la patiente demande une projection significative. Ce type d’implant donne des résultats beaucoup plus naturels que l’implant rond projeté qui rend le sein pigeonnant et artificiel. A l’inverse lorsque l’augmentation de volume est modérée en projection la prothèse ronde me parait très satisfaisante.
AUGMENTATION MAMMAIRE LYON IMPLANTS ANATOMIQUES
Certains chirurgiens positionnent leurs prothèses en avant du muscle, d’autres en arrière. Et vous ?
Dans la plupart des cas l’implant est retro-musculaire. C’est un peu plus douloureux en post-opératoire mais la prothèse est moins perceptible. Dans les rares cas où la patiente est  « enrobée » avec une poitrine significative je peux proposer un implant pré-pectorale, donc directement en arrière de la glande mammaire.
L’aisselle ? L’aréole ? Le pli sous mammaire ? Quel abord pratiquez-vous ?
Je réalise tous les abords. C’est la patiente qui choisit au terme de la discussion. Chaque abord a des avantages et des inconvénients. L’aisselle par exemple est intéressante pour camoufler la cicatrice. Par contre il s’agit d’une zone pileuse riche en glandes sudoripares donc « sale » d’un point de vu chirurgical. Il faut  également éviter de léser le réseau lymphatique de l’aisselle. Celui-ci draine le sein et permet parfois, grâce au « ganglion sentinelle », de découvrir  ou d’évaluer l’extension d’un cancer du sein. La voie aréolaire est bien placer au centre du sein et permet un bon contrôle de la loge. Il est cependant parfois un peu délabrant pour le sein qui est traversé. L’abord sous mammaire est lui aussi bien situé. C’est certainement la voie la plus propre d’un point de vu chirurgical mais si la cicatrice devait évoluer sur un mode hypertrophique elle deviendrait visible et inesthétique. C’est heureusement exceptionnel et cet abord est celui le plus pratiqué en Europe du nord et aux USA. C’est également celle que je préfère.
AUGMENTATION MAMMAIRE LYON IMPLANTS ANATOMIQUES
Il arrive que l’on note un durcissement des seins après l’opération. De quoi s’agit-il ?
On parle de coque. Cette complication classique et non exceptionnelle (3-6%) correspond à une rétraction des tissus cicatriciels autour de la prothèse entrainant un durcissement du sein.  Le sein est plus ou moins dur et parfois déformé par la rétraction. Il existe plusieurs théories concernant la cause de ces coques. La théorie du biofilm qui correspond a une infection peropératoire a bas bruit est celle qui prédomine. Ceci explique le développement de l’abord sous mammaire qui, comme je le disais précédemment, est certainement le plus propre.
Quel délai préconisez-vous pour changer les prothèses ?
Les patientes doivent bien comprendre que les implants s’usent et qu’il vaut mieux éviter une rupture même si les gels de silicone médicaux sont maintenant cohésifs. Cependant le risque de complications (coque en particulier)  liées aux changements d’implants et l’innocuité des gels de silicone médicaux nous laissent penser que tant que l’implant va bien aucun changement n’est indispensable.
Fév
08

Abdominoplasties

Les grandes abdominoplasties avec transposition de l’ombilic restent parmi les chirurgies qui entrainent incontestablement  des changements très importants sur la silhouette. L’association lipoaspirations du ventre (et des hanches parfois), remise en tension des muscles abdominaux et résection cutanéo-graisseuse du « tablier » abdominal modifient du tout au tout la silhouette avec, habituellement,  perte de une à deux tailles de pantalon. Cependant, comme le disait un ancien patron parisien de chirurgie plastique célèbre pour ses aphorismes, le Pr  R.Vilain, une “abdominoplastie permet de s’habiller et non de se déshabiller” ! En effet, l’amélioration des formes se fait habituellement au détriment d’une grande cicatrice horizontale, parfois large et haute. D’autre part il s’agit d’une chirurgie avec des décollements importants qui peuvent se compliquer d’hématomes et de nécroses. Grâce à l’évolution des techniques et à celle dite à « haute tension supérieure » les risques apparaissent réduits.

Abdomino hte Tension2

Cette technique consiste à minimiser la tension au niveau de la suture horizontale finale par répartition de la traction sur tout le lambeau décollé grâce à plusieurs points matelassant profonds. Ceci permet de maintenir la cicatrice en position basse et de réduire les risques d’hématome par fermeture de l’espace décollé. Le drainage n’est même plus indispensable. Par contre l’aspect capitonné lié aux points profonds est inesthétique mais provisoire, les fils étant résorbables. La prévention des accidents thrombo-emboliques associe toujours les bas de contention, une héparinothérapie de courte durée et un levé précoce. Actuellement la plupart des patients sortent le surlendemain de l’intervention.  Cette modification technique, que nous appliquons depuis maintenant 2 ans, a simplifié les suites de cette intervention réputée délicate et raccourci les durées de séjour des opérés.

Abdominoplastie lyon

Bien que de moins en moins prise en charge par l’Assurance Maladie ces grandes abdominoplasties restent une arme majeure dans le remodelage de la silhouette et l’évolution des techniques permet de dire aujourd’hui que l’abdominoplastie « permet aussi de se déshabiller » !

 

RudojkiRupornhubRupornolab