Fév
10

Le fasting ou jeûne intermittent

Rien de plus logique pour un chirurgien plasticien de recommander la lipoaspiration pour perdre des bourrelets disgracieux mais en aucun cas il ne s’agit d’une chirurgie du surpoids ou de l’obésité. Par ailleurs cette «amélioration» et «embellissement» de la silhouette présente les inconvénients d’une intervention chirurgicale et surtout ne modifie en rien un mode de vie délétère immanquablement à l’origine de surpoids, pathologies cardio-vasculaires et cancers. Nous savons de nos jours que notre alimentation occidentalisée, fortement influencée par l’industrie agro-alimentaire, est extrêmement nocive, et il suffit de constater la dégradation de l’état de santé des mexicains et des chinois qui adoptent notre malbouffe pour en voir les conséquences.

Les gens informés savent maintenant que les modes d’alimentation les plus sains sont les diètes paléolithiques et méditerranéens qui restreignent les aliments industriels, les produits laitiers, les céréales et les sucres en particulier. Malheureusement ces « régimes » ne sont pas très faciles à tenir et la prise de poids est facile. Certains luttent en s’imposant des activités sportives épuisantes et chronophages mais une perte de poids liée à la pratique du sport n’est durable que si elle n’est pas interrompue. D’autre part le sport peut-être contre-productif à hautes doses (blessures musculo-tendineuses invalidantes, accidents cardiaques…). D’autres limitent drastiquement leurs apports caloriques journaliers mais le corps s’adapte à la restriction calorique en réduisant ses dépenses énergétiques de base entrainant rapidement un ralentissement de la perte de poids. La sensation de faim permanente, la fatigue, la fonte musculaire et le manque de résultat font immanquablement renoncer et la reprise de poids est rapide (effet yo-yo). Tout régime très restrictif ou « interdictif » est voué à l’échec ! Pourtant, la restriction calorique transitoire est pratiquée depuis toujours dans le monde animal et l’espèce humaine. Nos ancêtres préhistoriques s’alimentaient irrégulièrement et subissaient des périodes de jeûne. De nombreuses religions imposent également des jeûnes transitoires à leurs disciples. Plusieurs études montrent les bienfaits de ces pauses digestives qui permettent à l’organisme de se consacrer à autres choses que digérer et manager les excédents de glucides avec ses corollaires (stockage sous forme de graisse, résistance à l’insuline et diabète, stimulation des cellules cancéreuses, dépression de l’immunité, etc…). L’absence de sucres, une fois les réserves de glycogène épuisées (au-delà de 12h de jeûne) permet justement au corps de puiser son énergie dans les graisses de stockage.

Le jeûne intermittent ou fasting permet d’obtenir les avantages de la restriction calorique sans ses inconvénients. Il consiste simplement à jeûner 16h sur 24h. Autrement dit en sautant le petit déjeuner, en déjeunant à 12h au plus tôt et en dînant à 20h au plus tard l’objectif est atteint. Bien entendu une abondante consommation de liquides non caloriques (eaux, thé, café, tisane) est recommandé au réveil pour réhydrater l’organisme. La période de jeûne peut être déplacée entre 13h et 7h avec absence de dîner. Ce jeûne intermittent peut également être prolongé sur 24h une ou deux fois par semaine pour obtenir une perte de masse graisseuse. 24 heures de jeûne équivaut, en terme de perte de masse graisseuse, à 1 mois de course à pieds à raison de 2 séances par semaine (soit entre 100 et 200g de graisse). Avec un peu d’habitude, ces jeûnes intermittents sont très faciles à réaliser et les petites sensations désagréables que l’on peut ressentir au début s’estompent rapidement. Les repas permettent de relancer le métabolisme de base et doivent être équilibrés, si possible selon les principes des diètes paléolithique ou méditerranéenne.

Mai
07

Chirurgie esthétique et “cocooning”

Notre cabinet s’applique à encadrer au plus près nos patients tant dans l’information qui leur est délivrée avant l’intervention que dans la prise en charge post opératoire. Cette spécificité qui nous est propre permet d’envisager ces interventions dans un cadre rassurant et transparent.

Ainsi la préparation de tout acte esthétique implique au minimum deux consultations. Des explications claires et détaillées, avec réalisation de simulations pour les rhinoplasties et l’essai de « sizers » pour les augmentations mammaires sont systématiques.

Les suites d’intervention sont maitrisées par des prescriptions d’antalgiques morphiniques si nécessaire et un suivi hebdomadaire de trois semaines au cabinet avec l’ablation des premiers points ou agrafes, contrôle précoce de la cicatrice, l’utilisation de lampes LED pour favoriser la cicatrisation et d’un appareil de cryothérapie pour contrôler les gonflements (du nez en particulier).

image appli

Pour améliorer encore cette prise en charge nous proposons maintenant à nos patients de télécharger une application sur leur smartphone android ou iPhone. Celle-ci permet de nous contacter directement au cabinet ou sur le portable du Dr van der Stegen (en cas d’urgence) mais aussi de nous adresser photos ou vidéos pour suivre l’évolution chirurgicale. Ainsi nous restons disponibles et joignables à tout instant pour rassurer et suivre nos patients opérés.

Mar
14

Maigrir et guérir?

Du côté de la nutrition les choses bougent beaucoup en ce moment !

Si le mode d’alimentation paléolithique a de plus en plus de succès pour vivre en forme et éviter les «maladies de civilisations », d’autres méthodes préventives ou thérapeutiques, anciennes ou nouvelles (ré) apparaissent.

Savez-vous que le manchot peut jeûner 3 mois sans aucun problème. Tous les mammifères sont génétiquement préparés au jeûne. Pendant des centaines de milliers d’années nos ancêtres préhistoriques s’accommodaient de périodes de « vache maigre » et la sélection naturelle nous a permis de nous adapter jusqu’à un certain point. Il s’agit d’une activité très ancienne et toutes les religions le pratiquent. Jeûner permettrait de remettre « les pendules à l’heure ». Ci-dessous un reportage fort intéressant sur le sujet.

Le jeûne, une nouvelle thérapie

Connaissez-vous les corps cétoniques ? Lors du jeûne ou d’un régime dit « cétogène » (très pauvre en glucide), les corps cétoniques produits  à partir des lipides de l’alimentation ou des graisses des réserves corporelles deviennent le principal carburant de l’organisme au dépend du glucose. Hors les cellules cancéreuses ne savent pas utiliser ce carburant et sont donc affamées ! Ci-dessous le livre récent de 3 scientifiques allemands à ce propos.

Le régime cétogène contre le cancer

Jeûne, corps cétoniques… nous n’avons probablement pas fini d’en entendre parler !

Nov
24

Chirurgie esthétique, médecine esthétique et épigénétique

Bien que certains nous promettent la “vie éternelle” et “l’éternelle jeunesse” pour bientôt  grâce aux NBIC (nanotechnologies, biotechnologies, informatique et sciences cognitives) nous connaissons tous les techniques plus classiques de la chirurgie ou de la médecine esthétiques pour conserver un aspect plus jeune et dynamique.

On a longtemps pensé que notre génotype était immuable et déterminé lors de la fusion entre les gamètes maternelle et paternelle. Ainsi certains vieillissent plus vite ou ont une propension plus élevée à développer un cancer ou une pathologie cardio-vasculaire indépendamment de leur mode de vie.

Cependant le mode de vie reste un facteur essentiel du vieillissement ou de l’apparition d’une maladie et depuis quelques années, l’épigénétique s’atèle à étudier la modulation de l’expression des gènes selon l’influence de l’environnement.

En effet on pensait que seul environ 30 à 35% de notre ADN était utilisé à la fabrication des protéines (enzymes, hormones…) et que le reste du génome était une sorte de poubelle où s’accumulaient d’anciens gènes inactifs. En fait ces gènes semblent avoir la fonction de moduler l’activité des gènes codants et cette activité semble sous l’influence de facteurs alimentaires, socio-culturels, psychologiques, etc…

Joel de Rosnay

Ces fonctions modulatrices sembleraient même pouvoir être transmises aux descendants. Ainsi un stress majeur (guerre, viol…) pourrait, par exemple, favoriser des troubles psychiatriques (dépression, autisme…) chez les descendants jusqu’à la deuxième génération.

En somme il apparait q’une alimentation adaptée, une bonne gestion du stress, une activité physique raisonnable et un bon réseau social et familial module favorablement l’expression de vos gènes mais aussi celle de vos enfants!

Oct
05

LA PRISE EN CHARGE CHIRURGICALE DU PATIENT EN 5 ETAPES (2)

4. L’intervention … « LE JOUR J »
Le cabinet passe le relai à la clinique mais reste en contact étroit avec celle-ci.
La clinique vous accueille et vous dirige vers votre chambre où le personnel soignant vous prépare à l’intervention (douche, prémédication…). Le médecin anesthésiste vous revoit. Le chirurgien réalise le tracé préopératoire si nécessaire. Vous êtes enfin amené au bloc opératoire et endormi si une anesthésie générale est prévue. Après l’intervention et un court passage en salle de réveil vous êtes réinstallé dans votre chambre. Des consignes strictes de soins et de traitement de la douleur encadrent votre hospitalisation. Votre sortie de clinique est validée par le chirurgien et l’anesthésiste après contrôle du pansement le plus souvent. Votre retour à domicile doit être accompagné. En cas d’urgences vous disposez du numéro personnel du chirurgien.

A medical team performing an operation

5. Les rendez-vous post- opératoires … « A NE PAS NEGLIGER »
Après l’intervention, le patient est suivi par l’équipe médicale du cabinet. Pour les interventions les plus importantes, nous effectuons un contrôle une fois par semaine (inclus dans le devis) pendant un mois puis à 3, 6 et 12 mois. En complément des contrôles, la cicatrisation est optimisée par une séance de LED une fois par semaine pendant un mois (inclus dans le devis).
Ce protocole s’entend pour toutes les interventions sauf les lipoaspirations. En ce qui concerne les lipoaspirations le contrôle s’effectue 2 mois après l’acte chirurgical. Suite au contrôle le patient se voit proposer 4 séances de Cellu M6 et 4 séances de Power Plate afin de raffermir, remodeler et drainer les zones aspirées (inclus dans le devis).

Sophie Igras – Assistante

Sep
28

LA PRISE EN CHARGE CHIRURGICALE DU PATIENT EN 5 ETAPES (1)

Notre cabinet encadre nos patients de la prise de rendez-vous à la dernière consultation postopératoire.  Grâce à une équipe soudée comprenant hormis le chirurgien, une assistante, une infirmière et une assistante de soins, tout est mis en œuvre pour que cette prise en charge soit agréable, rassurante, transparente et honnête.
1. Le premier contact … « FRANCHIR LE PAS »
Vous avez  la possibilité de prendre contact avec le cabinet soit par téléphone pendant les heures d’ouvertures, soit en laissant un message sur le répondeur, soit par mail. Notre équipe répond à toutes vos questions concernant les interventions (explications médicales, délais, cliniques, tarifs…). Nous nous rendons le plus disponible possible afin de vous recevoir pour un premier rendez-vous.
2. Premier rendez-vous avec le Docteur et son équipe … « UNE QUESTION DE CONFIANCE »
Vous serez accueillis et renseignés par toute l’équipe administrative et soignante et repartirez du cabinet avec toutes les réponses à vos questions.
Lors de votre arrivée nous créons votre dossier. Nous vous expliquons ensuite comment va se dérouler votre entretien avec le Docteur et répondons à vos éventuelles questions.
En salle d’attente, un film  est diffusé concernant le fonctionnement du cabinet, les différentes interventions, l’équipe, les cliniques,  etc… Nous mettons aussi à votre disposition des dépliants explicatifs sur tous les actes esthétiques proposés dans notre cabinet.
Lors de votre premier rendez-vous le chirurgien vous explique les tenants et aboutissants de l’acte envisagé. Selon les chirurgies, une simulation peut être effectuée. Il  établit ensuite un devis complet et personnalisé et vous remet  également un dossier d’information concernant l’intervention.  Le Docteur prend le temps d’écouter, de comprendre les attentes du patient et de répondre aux différentes questions.
Tous ces documents vous seront remis à la fin de la consultation.

Cabinet chirurgie esthétique Lyon

3. Dernier rendez-vous avant l’intervention … « DU REVE A LA REALITE »
Après réflexion le patient peut reprendre contact avec le cabinet afin de connaître les démarches à suivre en vue de l’intervention. Un deuxième rendez-vous avec le Docteur est nécessaire avant toute intervention. Il permet de répondre aux dernières interrogations, de fixer une date opératoire, de prendre des photos préopératoires, de signer le devis et le consentement à l’intervention.
Les différentes démarches à suivre sont ensuite données sur un planning pré-opératoire (rdv avec l’anesthésiste,  bilan sanguin,  prescriptions postopératoires…)
Enfin, nous fixons ensemble une séance de LED pré- opératoire (« laser » à lumière froide qui prépare la peau à la chirurgie).

A suivre…

Sophie Igras – Assistante


RudojkiRupornhubRupornolab