Déc
14

Peeling TCA soft

Une nouvelle génération de peeling TCA ou acide trichloracétique est apparue  sur le marché français de la médecine esthétique : le peeling PRX T33 et le peeling Oxybiopell .
Les peelings TCA améliorent le teint et le grain de peau et traitent les pores dilatés, certaines ridules, cicatrices, acnés inflammatoires et tâches pigmentaires. Leur effet se situe entre celui des peelings légers qui tout au plus améliorent le teint et les peelings profonds au phénol qui lissent et retendent la peau au détriment de suites un peu longues et difficiles.
LE PRX T33 est un peeling TCA dosé à 33% alors que le peeling Oxybiopeel est dosé à 10% mais associé aux acides cogique et mandélique. Les deux peelings contiennent du peroxyde d’hydrogène (H2O2).
L’application du peeling est non douloureuse avec simplement une sensation de picotement très tolérable qui n’a rien à voir avec les douleurs de brûlures des autres TCA.
Les suites sont très simples avec au maximum une légère desquamation. Les patients ne pèlent pas comme avec les  peelings TCA traditionnels.

oxybiopeel
Une autre spécificité de ces peelings est le faible risque de rebond pigmentaire (apparition de tâches hyperpigmentées dans les suites du peeling), complication malheureusement classique et gênante des TCA classiques.
De réalisation très simple et indolore, ces peeling  sont pratiqués en cure de 4 séances à une semaine d’intervalle.
Il n’y a donc pas d’éviction sociale et ces peelings peuvent être réalisé en été puisque l’on ne redoute plus le rebond pigmentaire.
Le PRX T33 et le peeling Oxybiopeel sont donc devenus nos peelings TCA de base et le retour des patients est très satisfaisant.

Oct
07

VITAMINE D, AUTOMNE ET HIVER

Une étude conduite à l’Université de Copenhague (Danemark) montre que le manque de vitamine D dans le sang conduit à un risque de mortalité accru.

D’autres études récentes ont trouvé que de faibles niveaux de vitamine D sont associés à un risque augmenté de mortalité et de certaines maladies, sans qu’on puisse prouver que c’est bien la vitamine D qui explique cette surmortalité. En effet, la carence en vitamine D peut être le marqueur d’un mode de vie déséquilibré et d’une mauvaise santé en général ce qui fait que l’on n’est pas sûr que la vitamine D explique réellement les résultats observés.

Cela a conduit à mettre sur pied une étude qui est fondée sur un examen génétique des participants – les gènes n’ont rien à voir avec le mode de vie. L’étude a inclus 95766 Danois suivis pendant des périodes allant de 5,8 années à 19,1 années. Dans cette étude, les chercheurs ont identifié les individus ayant des variants génétiques qui affectent le taux de vitamine D (DHCR7 et CYP2R1) et qui ont donc des taux de vitamine D bas.

A la fin de la période de suivi, en 2013, 10349 personnes étaient décédées.On constate qu’une baisse d’origine génétique de 20 nmol/L de la vitamine D plasmatique se traduit par une augmentation de 30% de la mortalité toutes causes, et de plus de 40% de la mortalité par cancers.

direct sun light

Cela suggère pour la première fois qu’il y a bien un lien de cause à effet entre des taux bas de vitamine D et la mortalité.

La vitamine D est synthétisée par exposition au rayonnement UVB du soleil, mais cette synthèse n’est efficace qu’entre avril et octobre dans l’hémisphère nord. L’alimentation ne suffit pas à compenser les déficits en hiver.

Bien que cette étude ne montre pas directement qu’une supplémentation en vitamine D réduit le risque de maladie,  on peut supposer qu’une prise de vitamine D de  novembre à avril voir plus pour les gens s’exposant peu au soleil est bénéfique. Une supplémentation journalière semble plus indiquée qu’une prise massive saisonnière (UVEDOSE° 100 000UI). Les doses recommandées se situent entre 800 et 5000 unités/jour pour un adulte sachant que les surdosages en vitamine D sont exceptionnels et liés à des prises supérieures à 10 000 unités/jour durant plusieurs semaines.

Nous conseillons, pour un adulte, ZYMA D° 10 000 unités/ml gouttes (330 U/goutte) à raison de 8 à 15 gouttes/jour. Ce produit est peu cher et vendu sans ordonnance.

Jan
27

Médecine esthétique à LYON

Le cabinet du Dr Van Der Stegen vous propose différents protocoles thérapeutiques adaptés à vos besoins. Chaque programme est envisagé après une consultation médicale au cabinet.
LE VISAGE
Mésothérapie ou mésolift : il s’agit de micro-injections d’un cocktail d’éléments nutritifs hydratants et anti-oxydants. Le produit injecté contient des oligo-éléments, des acides aminés et de l’acide hyaluronique. Ce soin est proposé pour traiter les peaux dévitalisées, déshydratées et atones. Ce traitement est un véritable soin de cosmétique interne et est proposé sous forme de cure.
Les peelings dermatologiques: nous disposons de différents peelings adaptés à vos problèmes.
– éclat du teint
-désordre pigmentaire (masque de grossesse, tâches dues au soleil, à l’âge…)
– aspect irrégulier de la peau (suite d’acné par exemple)
– ridules ou rides
Rappel : il existe trois profondeurs de peeling
-superficiel pratiqué au cabinet par une infirmière. Les suites sont légères avec une petite desquamation.
-moyen pratiqué par le Dr Van Der Stegen au cabinet, la desquamation qui s’en suit est plus importante.
-profond pratiqué par le Dr Van Der Stegen au bloc opératoire sous anesthésie.
Le myolift: véritable soin de remodelage endermologique du visage.
Il est évident que l’association de différents soins potentialise les résultats.

médecine esthétique LYON

 

LE DECOLLETE
Le cabinet vous propose une association de peeling et de mésobotox ou mésothérapie.

LE CORPS
Soins d’endermologie ou CelluM6: La localisation du remodelage est adaptée à chaque patient. Ce soin se pratique sous forme de cure de 10 séances au moins, à raison de 2 par semaine.
Le Power Plate. Il s’agit d’une mobilisation musculaire ciblée afin de regalber les parties du corps à traiter. Les séances se pratiquent également sous forme de cure et sont supervisées par un « coach » qui reste en permanence avec le patient.
La mésothérapie : elle donne des résultats non négligeables sur les amas graisseux peu importants et sur la cellulite.
Les peelings : ils sont proposés pour traiter les désordres pigmentaires et améliorer l’affaissement cutané et certaines vergetures.

RudojkiRupornhubRupornolab