Mai
25

Prévenir les maladies et le vieillissement prématuré

Contrairement à la Médecine traditionnelle chinoise qui a comme premier objectif d’entretenir la santé et de prévenir les maladies, notre médecine occidentale s’intéresse essentiellement aux maladies avérées. La prévention reste le parent pauvre de notre médecine. Pourrait-on imaginer une société où les médecins seraient payés selon l’importance de leur patientèle bien portante et non en fonction de leurs actes thérapeutiques sur des gens malades ?

Et pourtant, le diabète coute plus de 12,5 Milliards d’euros chaque année à la France. Les maladies cardio-vasculaires pèsent pour plus de 27,8 Milliards d’euros et la maladie d’Alzheimer pour 10 Milliards !

Un simple changement de nos modes de vie pourrait réduire drastiquement ces couts et surtout épargner beaucoup de souffrances et de décès prématurés.

L’alimentation et l’activité physique modérée sont les clés de ce changement et nous en parlons déjà depuis longtemps sur ce blog (*, **, ***, ****…)

Encore faudrait-il pouvoir se libérer des lobbyistes de tous bords (laitiers, sucriers,céréaliers, tabacs…), des politiques incompétents soudoyés et des « experts » intéressés.

Conférence Pr Joyeux

En lien une conférence du professeur H. Joyeux (chirurgien cancérologue et nutritionniste) pleine de bon sens et de bonne humeur.

Oct
31

Obésité

 L’obésité est caractérisée par un Indice de Masse Corporel (IMC) supérieur à 30.

Avec plus d’un tiers des adultes et un enfant sur cinq obèses, les Etats-Unis est le pays le plus touché par le surpoids. En 10 ans le taux d’obésité a augmenté de 37% et les dépenses de santé liées à cette « pathologie » ont pratiquement doublé passant de 78 milliards de dollars à plus de 147 milliards de dollars en 2008. Plus surprenant, dans le classement des pays pour la part d’obèse, c’est le Mexique qui arrive en deuxième position avec 30% d’obèses. La chine n’est pas épargnée du fait de l’occidentalisation de son mode de vie et 25% des adultes sont en surpoids ou obèse (IMC supérieur à 25) ce qui représente quand même 290 millions de personnes. La France n’est pas en reste avec 10,5% d’obèses et une progression de 3% en 10 ans. L’obésité accroît le risque de morbidité-mortalité avec son lot de pathologies liées tels le diabète, les maladies cardio-vasculaires, l’apnée du sommeil, les problèmes articulaires, certains cancers. A noter, pour coller à l’actualité, que l’obésité déprime les défenses immunitaires et que la plupart des décès en rapport avec la grippe H1N1dans la population en « bonne santé » concerne des obèses.

 obésité

Au rythme de croissance de l’obésité, il est probable que malgré les progrès de la médecine, les jeunes générations voient leur espérance de vie raccourcir et devenir plus faible que celle de leurs parents.

Il serait donc grand temps de prendre ce problème à-bras-le-corps avec une véritable volonté politique qui s’opposerait en tout premier lieu à une certaine industrie agro-alimentaire. Cela ne sera crédible que lorsque l’on ne verra plus certains pseudo experts nous expliquer que le pain blanc, les charcuteries ou les laitages sont excellents sans modération pour notre santé et que le kilo de légumes ou de fruits frais sera moins cher que l’équivalent en plats industriels ou en confiseries “fat free”.

Enfin une véritable éducation objective à “l’hygiène de vie”, dès l’école élémentaire, devrait au même titre que le calcul ou l’éducation sexuelle (l’obésité tue beaucoup plus que le SIDA ou les MST), être mise en place.

Nov
26

Enfants, obésité et artères

Une étude médicale américaine révèle que les enfants obèses présentent des artères carotides similaires à celles d’un adulte de 45 ans. Le Dr Geetha Raghuveer, cardiologue, et son équipe de l’hôpital pédiatrique Mercy à Kansas City ont réalisé une étude portant sur 34 garçons et 36 filles agés en moyenne de 13 ans et présentant un surpoids ou une obésité.

 enfant obèse

 A l’aide d’ultra-sons, les chercheurs ont scanné et mesuré l’épaisseur des parois des artères des enfants. Environ 75 % de ceux-ci ont les artères d’un homme de 45 ans. Une hausse trop importante de l’épaisseur des artères par dépôt de graisse peut favoriser l’obstruction des carotides et des autres vaisseaux sanguins et provoquer un accident vasculaire cérébral ou une crise cardiaque. Comme l’explique l’auteur de l’étude « on dit souvent que l’on a l’âge de nos artères, c’est-à-dire que le vieillissement des artères compte plus dans le risque d’accident cardiovasculaire que l’âge réel ».

 

RudojkiRupornhubRupornolab