Prothèses mammaires et lymphomes anaplasiques à grandes cellules (LAGC)

Depuis une dizaine d’années est décrit un cancer spécifiquement lié aux implants mammaires, le lymphome anaplasique à grandes cellule (LAGC). Ce cancer se localise habituellement à la capsule ou au liquide péri-prothétique mais peut rarement métastaser à l’ensemble de l’organisme. Ce type de cancer a aussi été décrit sur implant tibial, implant dentaire, bandelette gastrique… Poursuivre la lecture de Prothèses mammaires et lymphomes anaplasiques à grandes cellules (LAGC)

Prothèses mammaires: quelle voie d’abord(2)

La voie sous-mammaire : Longue de 4 à 5cm et positionnée dans le sillon sous-mammaire prévisible elle nécessite quelques calculs de positionnement et une bonne habitude. S’agissant d’une incision non traumatisante pour la glande mammaire et intéressant une peau glabre, c’est certainement l’abord chirurgicalement le plus « propre ». Par contre la cicatrice est thoracique… Poursuivre la lecture de Prothèses mammaires: quelle voie d’abord(2)

Prothèses mammaires: quelle voie d’abord(1)

Le choix de la voie d’introduction des implants mammaires se pose lors de chaque consultation pour augmentation du volume des seins. L’abord peut-être axillaire, aréolaire ou sous-mammaire et chacun présente des avantages et des inconvénients. La voie axillaire : Logique et rapide pour la mise en place d’une prothèse rétromusculaire elle se situe normalement au… Poursuivre la lecture de Prothèses mammaires: quelle voie d’abord(1)

Prothèses mammaires : en avant ou en arrière du muscle ?

Les implants mammaires peuvent être positionnés en pré ou rétro-pectoral. Le muscle grand pectoral (Pectoralis major) est un grand muscle triangulaire qui s’insère d’une part sur l’épaule et d’autre part sur la clavicule, le bord du sternum et les 6 premiers cartilages costaux. Il est bien visible chez l’homme musclé. La prothèse mammaire n’est que… Poursuivre la lecture de Prothèses mammaires : en avant ou en arrière du muscle ?

Prothèses mammaires: lisses ou texturées?

Les implants mammaires sont formés d’une enveloppe en silicone et contiennent un gel de silicone le plus souvent ou plus rarement du sérum physiologique. L’enveloppe de ces prothèses peut-être lisse ou texturée c’est-à-dire irrégulière avec de multiples aspérités. On parle même de micro ou macro-texturation selon l’importance des irrégularités. Celles-ci sont obtenues par moulage ou… Poursuivre la lecture de Prothèses mammaires: lisses ou texturées?

Prothèses mammaires : rondes ou anatomiques ?

Actuellement le choix de la prothèse mammaire ne concerne plus tant le remplissage que la forme de celle-ci. En effet le sérum physiologique est maintenant peu utilisé compte tenu de la consistance très ferme, des vagues et de la fragilité marquée qu’il induit. Les gels de silicone cohésifs, de consistances plus naturelles et de longévités… Poursuivre la lecture de Prothèses mammaires : rondes ou anatomiques ?

Prothèses mammaires et Biodynamic°

Régulièrement nous voyons sur le net ou dans notre cabinet de consultation des résultats d’augmentations mammaires pour lesquels les implants semblent totalement inadaptés. Bon nombre des patientes ignorent même le type de prothèse et quels volumes ont été posés. Il existe actuellement de nombreux types d’implants que ce soit par la forme (ronds ou anatomiques),… Poursuivre la lecture de Prothèses mammaires et Biodynamic°