Fév
11

Le régime ancestral (2)

Comment vivait notre ancêtre CRO-MAGNON ?

Il était « chasseur-cueilleur » et certains chercheurs ont reconstitués précisément son type d’alimentation qui pouvait varier selon qu’il réside au nord (alimentation plus carnée) ou au sud (alimentation plus végétarienne). Pour un apport calorique de l’ordre de 3000 Kcal/j, on estime qu’il recevait 3 à 10 fois plus de vitamines, 2 fois plus de calcium et 4 fois plus de potassium. Le rapport des acides gras oméga6/oméga3 était équilibré contre 20 pour 1 actuellement. Son alimentation comprenait 2 à 3 fois moins de graisses saturées qu’actuellement. Ainsi, son menu comportait de la viande maigre (chassée ou « charognée »), du poisson, des fruits, des légumes, des noix, des graines…Même l’alcool, avec les fruits trop mûrs et macérés ne lui était pas inconnu. Les différentes études montrent que nos ancêtres étaient grands (1,7 à 2 m) et en excellente santé (pas de carie, pas d’ostéoporose, pas de goutte, pas de carence nutritionnelle).

 

 Il y a 10 à 12 000 ans, l’homme se sédentarise. Commence alors le néolithique avec de profonds changements de mode de vie et d’alimentation. Nous “découvrons” l’élevage et l’agriculture. Plus de la moitié des apports caloriques vont être fournis par les céréales cultivés (blé, maïs, riz, orge, sorgho). A ce propos, 80% des céréales consommées à ce jour sont raffinées (acides gras, mineraux , vitamines et fibres sont éliminés). Grâce à l’élevage et ses viandes ou oeufs  « gras » (animaux nourris avec des céréales) nos apports en graisses saturées et le rapport oméga6/oméga3 augmentent énormément favorisant les réactions inflammatoires et le déséquilibre acide/base. Nous découvrons l’ostéoporose avec les produits laitiers (70% de la population adulte ne digère pas le lactose) et la santé de nos ascendants se détériore (caries, carences en minéraux, rachitisme, cancer, pathologies cardio-vasculaires et dégénératives…).

Elevage

Pour en terminer avec l’histoire, si l’on ramène l’évolution de l’Homme sur une année de 365 jours, nous avons commencé à cultiver et élever du bétail, et donc radicalement changer de mode d’alimentation, le 31 décembre en début d’après midi. De quoi avaler de travers, non ? Cette dernière constatation nous laisse penser qu’un “retour aux sources” alimentaire est peut-être judicieux. Cela fera l’objet du prochain article.

 

 

RudojkiRupornhubRupornolab